Blog littéraire

La brodeuse de Winchester de Tracy Chevalier

Winchester, 1932. Violet Speedwell a 38 ans et après avoir perdu son fiancé lors de la guerre 14-18, elle fait partie de ces « femmes excédentaires », celles qui ont dû rester célibataire faute de mari potentiel tant les hommes de sa génération ont été décimés sur les champs de bataille.

C’est au cœur d’un univers singulier que l’auteure nous invite, celui d’un cercle de brodeuses mené par la solaire Louisa Pesel (qui a réellement existé) pour créer les broderies destinées aux agenouilloirs et coussins de la grande cathédrale de Winchester. Dès la première réunion, Violet est happée par l’ambiance à la fois studieuse et solidaire de ces femmes aussi différentes que possible, de la fantasque Gilda à la cinglante Mrs Biggins, et se prend de passion pour cette activité créative qu’elle mène tant bien que mal en parallèle de sa vie professionnelle de dactylo au sein d’une compagnie d’assurances.

Dotée d’une mère aussi acariâtre que possible avec qui elle a dû vivre bien trop longtemps, Violet fait tout pour maintenir son autonomie financière malgré son maigre salaire. Elle tient à cette vie précaire certes, mais qui lui appartient. Ne dépendre de personne lorsqu’on est une femme seule à cette époque tient de la gageure, néanmoins à force de ténacité et de courage, Violet tient bon.

Elle rencontre Arthur, un sonneur de cloches expérimenté de la cathédrale qui lui dévoile le monde mystérieux des carillonneurs. Il est plus âgé qu’elle et marié depuis longtemps, aussi malgré l’émoi qu’elle ressent lorsqu’elle se trouve en sa présence n’espère-t-elle pas plus que leur complicité naissante.

C’est un beau livre, bien écrit, extrêmement bien documenté, peut-être même un peu trop tant les descriptions sont foisonnantes. Malgré quelques longueurs au départ, j’ai cependant fini par accrocher grâce à la découverte de ces univers que je ne connaissais pas du tout, et j’ai aimé l’évolution fine des personnages ainsi que leur chemin de vie particulier.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s