Blog littéraire

Les impatientes de Djaïli Amadou Amal

Les Impatientes

Révoltante et indigne, la condition de la femme peule décrite dans ce livre est d’une injustice indescriptible. Ramla, Hindou, Safira : trois femmes bafouées chacune dans leur genre et fauchées dans leurs rêves, leurs attentes et leur intégrité physique et morale.

La première, Ramla, est une jeune fille intelligente et sensible qui rêve de poursuivre ses études. En terminale scientifique, elle a accepté la demande en mariage d’un jeune homme qui souhaite devenir ingénieur et dont elle pressent la compréhension de son besoin d’émancipation. Hélas son père et son oncle décident finalement de la marier à un de leurs associés, un riche cinquantenaire dont elle ne sera que la deuxième épouse. Désespérée, Ramla se voit imposer ce destin qui ne lui correspond pas au nom de « Munyal », la patience dont doivent faire preuve les femmes dans l’acceptation de leur sort selon Allah.

Hindou est encore moins bien lotie en se voyant mariée de force à Moubarak, ce cousin violent, volage et toxicomane qui ne se transformera pas en prince charmant lors de leur nuit de noces, laquelle vire au cauchemar absolu, tout comme sa vie d’épouse. Elle basculera peu à peu vers la folie lorsque son entourage familial et amical, loin de la soutenir, l’accusera de ne pas faire preuve d’assez de « Munyal », de patience donc, envers ce mari dont la condition d’homme semble pouvoir tout excuser. Partir ou mourir, elle aura tout essayé, en vain.

Enfin, nous avons le point de vue de Safira, « vieille » femme de 35 ans qui elle était amoureuse de son mari mais qui voit sa dignité et son amour piétinés le jour où celui-ci décide d’introduire dans leur foyer une seconde épouse. Il s’agit de Ramla, mariée contre son gré, mais dont l’insolente jeunesse et la beauté rappellent à Safira à quel point elle-même se fane. Supplantée, son cauchemar devient alors réalité et démontre à quel point la polygamie peut se révéler violente du point de vue des femmes, sommées de se plier aux quatre volontés de leur mari tout-puissant.

Ce livre m’a glacée. Racontées simplement, ces histoires de vie « inspirées de faits réels » démontrent à quel point la condition des femmes dans le monde reste à défendre, plus que jamais.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s