Blog littéraire

Cueilleuse de thé de Jeanne-Marie Sauvage-Avit

Shemlaheila est une jeune indienne ravissante, beaucoup trop pour ne pas attirer les convoitises du kangani, cet homme détestable chargé de diriger les cueilleuses de thé sur une plantation du Sri Lanka. À la mort de sa mère et désormais sans personne pour la protéger, c’est avant tout pour échapper à ses griffes de prédateur qu’elle s’enfuira vers l’Occident, en quête d’une nouvelle vie.

Elle parvient à rejoindre Londres et noue toutes sortes de relations qui lui permettront de s’intégrer peu à peu parmi les étudiants, immigrés ou non, sans jamais perdre de vue ses racines indiennes.

L’ensemble est intéressant, le style agréable mais … la magie n’a pas opéré ! Je ne sais pas trop à quoi je m’attendais mais justement, c’est comme si j’avais lu chaque page en espérant cette petite étincelle à la suivante, puis encore la suivante… et puis je n’ai plus attendu parce qu’elle ne s’est jamais produite. Malgré tous les détails et les descriptions des conditions de vie très travaillés, j’ai trouvé l’ensemble un peu fade (sorry !).

J’ai tout de même lu cette histoire jusqu’au bout parce que j’avais envie de connaître la fin mais voilà, je reste tout de même un peu déçue par cette lecture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s