Blog littéraire

Trois de Valérie Perrin

Trois par Perrin

Voilà un livre que l’on ne présente plus, mais dont j’ai quand même très envie de vous parler !

Je l’ai lu pendant mes vacances en Corse, les doigts de pied en éventail sur mon transat, et malgré la joie paisible des baignades, je n’avais qu’une hâte, retrouver Nina, Étienne et Adrien dès que j’en avais l’occasion ! Les romans de Valérie Perrin sont ainsi, addictifs, émouvants, si riches d’humanité qu’on a l’impression de connaître intimement chaque protagoniste des histoires qu’elle nous conte. On s’attache fort à eux et la dernière page arrive comme une punition, on voudrait tant les accompagner encore…

Ces trois-là donc, se rencontrent à l’école primaire et tombent en amitié comme d’autres tombent en amour. À la vie à la mort. Quelles que soient les épreuves, les rencontres, les désillusions et même les ruptures qu’ils traverseront tous chacun à leur manière, le fil invisible qui les relie traversera les âges, car on les suit jusqu’à l’épanouissement de leur vie d’adulte, au firmament de leurs accomplissements et de leurs échecs.

C’est un roman pétri d’authenticité, de rapports humains, de la beauté d’un quotidien que l’auteure n’a pas son pareil pour sublimer, entre grandeur et petites misères… bref, je suis encore et toujours sous le charme de cette plume qui rend ses lettres de noblesse à la simplicité.

« Peut-être que les âmes sensibles ne s’habituent jamais à rien. »

« Nos enfants restent petits dans nos âmes de mères. Ils prennent toute la place, pourtant ils restent petits. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s