janvier 2019, Non classé

✮ « À faire voler nos âmes »… la suite! ✮

Poursuivre les aventures de Julia, Clémence, Paul et Mathieu était une évidence. « Et entendre ton rire » accompagne le cheminement de ces hommes et femmes à la croisée d’un chemin, et les révèle sous un jour nouveau en mêlant à leurs destins celui de deux petites filles qu’a priori tout sépare…

L’intrigue de « Et entendre ton rire » démarre au Burkina Faso, le jour d’un attentat terroriste qui cause la mort de nombreuses victimes. Clémence et Mathieu sont sur place, et craignent pour leur vie pendant que leurs amis apprennent le drame aux informations télévisées.

Julia et Paul attendent avec impatience une petite Alice, première enfant qui leur sera confiée par l’Aide Sociale à l’Enfance depuis qu’ils ont décidé de devenir famille d’accueil.

Peu de temps après, tout en œuvrant au sein de son association humanitaire en Afrique, Clémence s’attache à un nourrisson de quelques jours à peine, et découvre des émotions, des sensations inédites pour elle. La terre du Burkina Faso devient sacrée, elle ne peut plus se séparer de cette enfant ni du pays si accueillant au sein duquel elle s’épanouit enfin, malgré les menaces et les dangers quotidiens qu’elle et ses compatriotes affrontent chaque jour. Le grand amour qu’elle vit avec Mathieu suffira-t-il à la convaincre de renoncer à cette vie rêvée, à sa petite rose des sables ?

De leur côté, Paul et Julia vivent des moments difficiles avec Alice, victime comme tant d’autres enfants d’une maltraitance qui est pour elle devenue normalité, n’ayant jamais rien connu d’autre. S’immiscer dans son petit monde affectif est un défi qu’ils acceptent, et la refaire parler surtout, elle l’enfant tendre et  délicate qui n’a plus prononcé le moindre mot depuis son placement.

Ce roman veut rendre hommage à tous ceux, hommes ou femmes, qui croient encore aux valeurs de l’amour et du partage, sans omettre toute la complexité de l’âme humaine et ses versants les plus tourmentés.

Alice et Ayana, petites fleurs d’humanité menacées par la brutalité du monde, rencontrent sur leur chemin de belles âmes. Cela suffira-t-il à les ramener vers la lumière ?

Nous sommes à la croisée des chemins entre des destinées fracassées par la violence et l’absurdité du monde, et l’espoir, ténu, d’un monde meilleur.

Une ode à la tolérance, et à l’humanité tout entière.

le-petit-prince-

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s